Email :


Mot de passe :

Se souvenir de moi

Répondre au sujet
maryaeva SCA, ID #3421 Posté le 25/03/18 à 09:37   Citer
----------------Modéré par le propriétaire de la file---------------------
ziap CT, MT #3422 Posté le 25/03/18 à 17:58   Citer


....et profitant d un dimanche ,comme les autres ,ils n 'ont pas vu qu' ils se trompaient de file ..et de site ;

au fait ,vous nous dites c'qu'on doit voter ?? avt d'alerter le modérateur ??

francis #3423 Posté le 25/03/18 à 23:08   Citer
----------------Modéré par le propriétaire de la file---------------------
parisboy MT, LT #3424 Posté le 25/03/18 à 23:59   Citer
----------------Modéré par le propriétaire de la file---------------------
parisboy MT, LT #3425 Posté le 26/03/18 à 00:00   Citer
----------------Modéré par le propriétaire de la file---------------------
parisboy MT, LT #3426 Posté le 26/03/18 à 00:00   Citer
----------------Modéré par le propriétaire de la file---------------------
francis #3427 Posté le 27/03/18 à 10:14 | Modifié le 27/03/18 à 10:19   Citer
J'ai rien modéré du tout...

Pourtant j'ai pas le sentiment d'avoir été injurieux
De même que pour Maryaeva
Les Autres j'ai pas lu
PAs de doute c'est la censure aveugle



La compagne du terroriste de l'Aude regrette qu'il n'y ait pas eu plus de morts

Publié par wikistrike.com sur 27 Mars 2018, 09:16am

Catégories : #Social - Société, #Religion - pensées
La compagne du terroriste de l'Aude regrette qu'il n'y ait pas eu plus de morts

Alors que les investigations se poursuivent pour déterminer si Radouane Lakdim a pu bénéficier de complicités, on en sait un peu plus sur le profil de sa compagne de 19 ans interpellée quelques heures après les attaques meurtrières de Trèbes et Carcassonne. Voici, selon nos informations, ce qu'elle a dit lors de sa garde à vue. Ses propos sont glaçants.

26 mars 12:24 - La rédaction de LCI

L'information a été confirmée ce lundi matin : la compagne de l'assaillant djihadiste Radouane Lakdim, placée en garde à vue vendredi après les attentats qui ont fait quatre morts dans l'Aude, est connue de services de police pour radicalisation. Cette jeune femme de 18 ans est "fichée S" (pour "Sûreté de l'Etat") depuis 2017, a indiqué une source proche de l'enquête à LCI. Elle est également connue de la police pour des affaires de droit commun.


Toujours selon nos informations, elle était suivie par la DGSI pour son profil islamiste, très actif sur les réseaux sociaux : "Elle se dit sympathisante E.I sur Facebook". Toutefois, elle n'était pas considérée comme représentant une menace imminente et directe. Son signalement se situe plutôt dans le "bas du spectre" des 12.000 fiches S émises actuellement pour de l'islam radical.

Elle regrette qu'il n'y ait pas eu plus de morts

Tout en affirmant n'avoir rien su des projets de Lakdim ("il aurait coupé les ponts avec elle il y a quelques semaines"), cette convertie a cependant raconté lors de sa garde à vue être pro-djihad armé. Elle a par ailleurs affirmé qu'elle cautionnait les attentats en France, pays qu'elle qualifie de "mécréant", et qu'elle considère normal que Daech venge ses "frères" tués par l'armée française en Syrie ou en Irak. Toujours d'après nos informations, elle a dit regretter qu'il n'y ait pas eu plus de morts lors des attaques de vendredi. Enfin, elle a indiqué aux enquêteurs que si elle avait été au courant des projets d'attentats de son compagnon, elle ne l'aurait pas dénoncé.

Parallèlement, un jeune de 17 ans présenté comme un ami de Radouane Lakdim, et habitant le même quartier populaire, a également été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs terroristes criminelle, selon une source proche de l'enquête précisant que ce dernier, tout comme la compagne de l'assaillant, répondait aux questions des enquêteurs.


Leurs gardes à vue ont été prolongées. Dans les enquêtes antiterroristes, elles peuvent l'être jusqu'à 96 heures, et jusqu'à 144 heures dans les cas exceptionnels. Les enquêteurs cherchent à déterminer les raisons du passage à l'acte de l'assaillant djihadiste et à trouver d'éventuelles complicités.


Le maire du village de 5 200 âmes de Trèbes est un ami personnel de notre ancien premier Ministre, Manuel Valls. Mais il y a plus surprenant, la diectrice du supermarché U dans lequel s'est terminé la tragédie U est également une connaissance de Monsieur Valls.

parisboy MT, LT #3428 Posté le 27/03/18 à 13:16 | Modifié le 27/03/18 à 13:22   Citer
francis on va voir qui "modère" quoi

Cliquer pour agrandir


pour info l'enfoiré de la France Insoumise ci-dessus passe en comparution immédiate cette après-midi pour "apologie de terrorisme"

https://www.huffingtonpost.fr/2018/03/27/lex-candidat-insoumis-stephane-poussier-va-etre-juge-en-comparution-immediate_a_23396222/

La peine maximale encourue pour ce type de délit est de 7 ans de prison et de 100.000€d'amende.

francis #3429 Posté le 27/03/18 à 13:59   Citer
Y a eu le maccarthisme au USA, en France on a le macronthisme

Y ont des sentinelles dans tous les supports, pour éviter qu'une tête dépasse

Je vois çà clairement dans les emails que je reçois.


parisboy MT, LT #3430 Posté le 27/03/18 à 17:57   Citer
Cliquer pour agrandir


parisboy MT, LT #3431 Posté le 27/03/18 à 22:02   Citer
Cliquer pour agrandir

L'ancien candidat de la France insoumise Stéphane Poussier a été présenté au parquet ce mardi en comparution immédiate pour apologie du terrorisme. Il a été condamné à un an de prison avec sursis, ainsi qu'à l'interdiction de ses droits civils et civiques pour une durée de sept ans.


"C'est une grande misère que de n'avoir pas assez d'esprit pour bien parler ni assez de clairvoyance pour se taire" (La Bruyère)

version populaire

" il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet ".

francis #3432 Posté le 28/03/18 à 01:12   Citer
Maître Thibault de Montbrial tire la sonnette d'alarme, il sait que nous ne voyons que la partie émergée de l'iceberg et que la menace va encore s'accroître :


Chère Madame, cher Monsieur,



Sur les photos, parues dans le Parisien : le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, Christian Medves, Hervé Sosna et Jean Mazières.

Ces visages, nous les avons tous vus à la télévision ou dans les journaux depuis vendredi. Ce sont les quatre victimes du terroriste de l'Aude qui a frappé à Trèbes.

4 morts, 15 blessés.

Certains disent que Redouane Lakdim aurait pu causer beaucoup plus de victimes et que le bilan n'est donc pas si dramatique. Ce n'est pas vrai, ces quatre morts sont insoutenables et si jamais leur famille lit ces quelques lignes, qu'elle sache qu'à travers moi, tous les membres de l'IPJ sont meurtris pour elles.

Depuis vendredi, on en apprend de plus en plus sur le terroriste.

Encore un jeune délinquant de droit commun.

Encore un jeune homme d'origine étrangère issu d'une zone ?de non-droit?.

Encore un fiché S radicalisé qui n'avait pas été jugé dangereux par les services de surveillance.

Plusieurs experts de l'IPJ sont montés au créneau ces derniers jours pour dénoncer cette situation à laquelle personne ne doit s'habituer :

Dans le Figaro, notre porte-parole Maître Guillaume Jeanson a écrit : « puisque la guerre qu'on nous prédit sera longue, octroyons-nous des moyens décents pour la mener. Ces moyens doivent d'abord concerner les renseignements. Eric Ciotti a rappelé très opportunément qu'en près d'une décennie les effectifs de la DGSI ont progressé d'à peine 30 % alors que ? le nombre de personnes dans les radars des services pour islamisme radical a été multiplié par quatre ?. Ces moyens doivent ensuite concerner la justice et la pénitentiaire. »

Car de son côté, la justice a une marge de man?uvre qu'elle n'exploite pas. Maître Thibault de Montbrial, spécialiste du terrorisme et expert associé à l'IPJ s'en désole lui aussi dans le Figaro :

« Du côté de la justice, il est regrettable que les tribunaux n'utilisent pas plus la peine complémentaire d'interdiction du territoire français assortie d'une expulsion à l'issue de la peine, prévue par l'article 131-30 du Code pénal. Les étrangers qui commettent crimes ou délits graves n'ont pas leur place dans notre communauté nationale, d'autant que ce profil délinquant constitue la base de recrutement de ? l'infanterie djihadiste ? sur notre sol. L'analyse du profil de la grande majorité des auteurs des attentats depuis fin 2014 le démontre.

Combien de victimes faudra-t-il encore pour que tous soient convaincus d'utiliser systématiquement les outils administratifs et judiciaires qui permettent d'éloigner les étrangers en situation irrégulière ou délinquants ? »

Il y a derrière cet attentat un phénomène, qui s'étend dans les banlieues, depuis des années, et que beaucoup ont préféré ne pas voir. Nous sommes de ceux qui, depuis des années également, ont tenté d'alerter les élus à ce sujet. Nous avons toujours donné la parole aux policiers, qui sont en première ligne, et qui ont vu la situation se dégrader inexorablement.

Résultat aujourd'hui : il y a des quartiers où l'on ne peut pas s'aventurer sans craindre pour nos vies. Je n'exagère pas. Voyez ce qui se passe dans la cité Ozanam de Carcassonne, fief du Redouane Lakdim : les journalistes se font barrer la route, manu militari, lorsqu'ils veulent enquêter sur le terroriste abattu par les forces de l'ordre.

Que l'on ait des inimitiés pour certains journalistes, dont le traitement de l'information peut parfois irriter, est une chose. Mais qu'on les empêche par la menace ou la force de faire leur métier est inacceptable, et constitue un danger pour nous tous.

Surtout quand ceux qui s'en prennent aux journalistes paraissent soutenir les actes odieux de Lakdim.

Voilà ce que raconte un journaliste sur Twitter : « Cité Ozanam, à Carcassonne. Deux jeunes en voiture font le guet. L'un s'arrête à ma hauteur, alors que je marche : ? T'es journaliste ? Barre toi d'ici ou je te casse les jambes ?. Et il entrouvre la porte... Regard haineux. Toutes les issues sont contrôlées. Impossible d'y rester ».

Dans le magazine Le Point, même son de cloche : « Le journaliste a également raconté à France info que les jeunes avaient surtout frappé l'équipe de la télévision suisse-italienne et évoque une ? très vive altercation ?. Marc Dana précise que les journalistes ont été poursuivis par une voiture tout autour de la cité alors qu'ils tentaient de rapidement quitter les lieux. Des habitants se plaignent du climat de tension qui règne dans cette cité sensible de Carcassonne. » Interrogée par France 3 Occitanie, une retraitée dénonçait la situation : « Ça faisait un moment qu'on alertait les pouvoirs publics, il y a du trafic, il y a des armes à feu qui doivent circuler, on entend des coups de feu. » Et de conclure : « C'est une minorité qui pourrit le quartier, ils ont pris le pouvoir. Avant, il y faisait bon vivre, mais, maintenant, c'est craignos. »

Et nous sommes ici à Carcassonne. Il ne s'agit pas des quartiers Nord de Marseille, d'Aulnay-sous-Bois ou de Trappes. Non, il s'agit de Carcassonne, cette ville de 50 000 habitants.

Ces zones ? de non-droit ? se développent partout en France ; les petites villes et les zones rurales ne sont pas épargnées.

C'est un danger qu'il faut absolument neutraliser. Ces bulles qui se développent contre l'autorité, la loi, l'école, la culture française, sont incontrôlables et fournissent le vivier des islamistes radicalisés qui attaquent et qui tuent.

Maître Thibault de Montbrial tire la sonnette d'alarme, il sait que nous ne voyons que la partie émergée de l'iceberg et que la menace va encore s'accroître :

« Il y a urgence. Le nombre de gens présents sur notre territoire qui haïssent notre pays est déjà dramatiquement élevé. Bientôt, ces potentiels artisans du djihad recevront le renfort des anciens de Syrie, soit prochainement libérés des prisons françaises, soit clandestinement de retour en Europe - tous les djihadistes francophones n'ont pas été tués ou fait prisonniers là-bas, tant s'en faut. La menace endogène recevra alors le renfort de terroristes aguerris, susceptibles de recruter, former, structurer et coordonner des attentats sur notre sol. »

Dont acte.

Je vous encourage à lire sur ce sujet la tribune rédigée par le porte-parole de l'IPJ Me Guillaume Jeanson qui pointe du doigt ce qu'il faut améliorer : « Faire mieux sur la question du fichage. Faire mieux sur celle de la porosité inquiétante qui existe entre le terrorisme et la délinquance de droit commun. Faire mieux enfin sur celle de ces zones de non-droit qui prolifèrent comme autant de terreaux fertiles d'une détestation et d'un rejet de plus en plus affirmé de notre modèle de société. »

Je termine mon message par une pensée pour le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, qui a sauvé une vie par son sacrifice et qui recevra un hommage national demain. Le général d'armée David Galtier, inspecteur général des armées a écrit à son sujet « il a non seulement sauvé une vie mais également montré qu'il existe des raisons d'espérer face à un fléau qui se combat par la cohésion nationale, la solidarité entre États et la force d'âme des gardiens de la République. »

Avec tout mon dévouement,
Laurence Havel


ps : Vous pouvez lire la tribune de Me Jeanson en cliquant ici.

parisboy MT, LT #3433 Posté le 28/03/18 à 01:37   Citer
http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentat-dans-l-aude-arnaud-beltrame-aurait-tente-de-desarmer-le-preneur-d-otages-27-03-2018-7632447.php#xtor=AD-1481423551

la bonne version (politiquement correcte ) des faits


c'est clair :

un officier de gendarmerie mu par l'islamophobie et stimulé par le racisme d'état assassine un brave père de famille et travailleur musulman racisé honnêtement connu de tout son quartier et victime de l'exploitation capitaliste française qui prolonge notre honteux passé colonial

ensuite pour échapper à la commission de discipline et à la justice de notre état de droit le gendarme fou se suicide de 5 balles de son propre révolver dont une dans le pied et l'autre dans le bras pour enfin s'ouvrir la gorge au couteau

zoltis SCA, ID, CT #3434 Posté le 04/04/18 à 21:25   Citer
Si tu dis dans le même texte: Islam , terrorisme, immigration, justice, france. T'es raciste un point c'est tout. La dérive des mots, la perte de liberté d'expression. On innove dans la langue Française et l'interprétation des mots. Pitoyable...

parisboy MT, LT #3436 Posté le 23/07/18 à 18:57   Citer
Cliquer pour agrandir


francis #3437 Posté le 29/07/18 à 18:15   Citer
Cherchez l'erreur...

Gendarme Arnaud Beltrame promu lieutenant colonel à 43 ans, mort pour la France à 44 ans.
Agent de sécurité Alexandre Benalla promu lieutenant colonel de réserve à 26 ans.

BIOGRAPHIE DU LIEUTENANT-COLONEL BELTRAME

Arnaud Beltrame, une belle figure militaire

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, 44 ans, qui s'est offert comme otage à la place d'une femme, est décédé dans la nuit des suites de ses blessures. Le chef de l'Etat lui a aussitôt rendu hommage, parlant « d'un courage et d'une abnégation exceptionnels ». « Tombé en héros », il « a illustré les vertus militaires d'une manière éclatante, qui mérite respect et admiration de la nation tout entière ».

Après une corniche (classe préparatoire) au lycée militaire de Saint-Cyr L'Ecole, Arnaud Beltrame avait commencé sa carrière dans l'armée de terre en 1995 comme aspirant appelé puis comme ORSA dans l'artillerie (EAA de Draguignan, 35e RAP, 8eRA), puis il intégre l'école militaire interarmes (EMIA) de Saint-Cyr Coëtquidan. En 1999, il sort major de la promotion « Campagne d'Italie » et rejoint ensuite l'Ecole des officiers de la Gendarmerie nationale à Melun, dont il est sort à nouveau major en 2001 (promotion Capitaine Gauvenet). Il est affecté au Groupement blindé de la Gendarmerie mobile à Satory.

Dès 2003, il intègre l'EPIGN (escadron parachutiste d'intervention) à Satory, où il reste trois ans. Qualifié chuteur opérationnel, il est engagé dans des missions de protection, notamment à Bagdad en 2005, dans un contexte de grave insécurité. Il participe à la récupération d'un ressortissant française, et il est alors décoré de la croix de la valeur militaire.

Il rejoint ensuite le 1er régiment d'infanterie de la Garde républicaine, comme commandant d'une compagnie en charge de la sécurité de l'Elysée, durant quatre ans. De 2010 à 2010 à 2014, il commande la compagnie de Gendarmerie départementale d'Avranches (Manche), puis rejoint le ministère de l'Ecologie, où il s'occupe d'intelligence économique. En août 2017, il est nommé officier adjoint du groupement de l'Aude, où il participe notamment à un exercice de contre-terrorisme en décembre dernier. Trois mois plus tard, il tombe sous les balles d'un terroriste. Abattu à bout portant, la gravité de ces blessures ne laissait que peu d'espoir.

Arnaud Beltrame était marié avec Marielle et n'avait pas d'enfant.

Il est le troisième gendarme et le douzième militaire mort en service depuis le début de l'année.

C'est une très belle figure militaire qui est tombée vendredi à Trèbes.

Source de l'article
Gendarmerie-Isere


Biographie dans GALA.fr, j'ai pas trouvé dans les rubriques Armées ou Gendarmerie........

Alexandre Benalla est né le 8 septembre 1991 à Evreux en Normandie. Ses parents sont d'origine marocaine et il grandit dans une ZUP de sa ville natale. Pendant ses années au lycée de Bernay, il se passionne pour le rugby. En 2013, il obtient une licence de droit à l'université de Rouen-Normandie.

Parallèlement, dès 2010, il s'oriente vers une formation de gendarme réserviste car il se passionne pour la sécurité et souhaite en faire son métier. La même année, le jeune homme rejoint le Mouvement des jeunes socialistes. Il rencontre Eric Plumer qui le présente à la secrétaire nationale du PS. A partir de 2011, il est chargé de la sécurité de plusieurs personnalités politiques du PS; Martine Aubry puis François Hollande. Par ailleurs, il travaille un temps comme chauffeur pour le ministre Arnaud Montebourg.

Alexandre Benalla devient par la suite responsable sécurité du parti En Marche et se rapproche du candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, dans plusieurs de ses missions. Après l'élection d'Emmanuel Macron, il devient chargé de mission au cabinet du président de la République, responsable de la sécurité de celui-ci.



Ce dernier et l'Elyséee sont étonnés du ressentiment de la gendarmerie, y a de quoi !

maryaeva SCA, ID #3440 Posté le 01/08/18 à 16:52   Citer
Bonjour Francis, Parisboy,



Répondre au sujet
Tous les forums     
 


Copyright Tuncay © 2009 - Tous droits réservés

Avertissement légal | A propos | Charte d'Utilisation des Forums | Contrat d'Utilisation du Service | Conditions Générales de Vente | Nous contacter

www.tts.lu | Version 1.1.0 | 0.08 s